public des vieilles charrues
Le public des Vieilles Charrues (c) Gilles Kerboriou

COVID-19. Il n’y aura donc pas de gros festivals au moins jusqu’à la mi-juillet en raison de la crise du coronavirus. Après l’annonce lundi soir d’Emmanuel Macron, le Festival d’Avignon, Les Francofolies, Art Rock, Les Eurockéennes, Beauregard, Jazz à Vienne, Les Nuits de Fourvière ou Main Square ont été contraints de jeter l’éponge et d’annuler leurs éditions. Un coup dur pour les festivals qui aura de lourdes conséquences financières sur des événements à l’économie fragile.

Déçus, abasourdis, inquiets. L’annonce par Emmanuel Macron lundi 13 avril d’une interdiction des “grands festivals et événements avec un public nombreux” au moins jusqu’à “mi-juillet prochain” pour lutter contre l’épidémie du coronavirus, a porté un coup dur aux festivals d’été, qui espéraient encore pouvoir tenir leurs éditions. Mais le couperet est tombé entraînant de lourdes conséquences sur l’avenir économique des festivals.

les eurockéennes
Les Eurockéennes de Belfort (c) Brice ROBERT

C’est le cas des Eurockéennes de Belfort organisées par l’association Territoire de Musiques, qui a aussitôt publié un communiqué annonçant l’annulation de son édition 2020 : “Malheureusement, cette annulation pose aujourd’hui de lourdes questions sur l’avenir du festival et de l’association Territoire de Musiques. Soumises à une équation financière complexe, les Eurockéennes souffriront durablement de cette année noire” ont souligné les organisateurs de l’événement qui en 2019 avait rassemblé 128 000 festivaliers sur trois jours.

A la suite des déclarations du Président de la République, le Festival d’Avignon a décidé dans la foulée d’annuler son édition qui devait avoir lieu du 3 au 23 juillet, en raison de la crise du coronavirus : “Les conditions ne sont plus aujourd’hui réunies pour que se déroule la 74e édition”, a communiqué l’équipe de direction de l’une des plus grandes manifestations théâtrales au monde : “Nous avons partagé l’espoir aussi longtemps que cela était permis, mais la situation impose un autre scénario. Notre devoir est désormais de préserver et d’inventer l’avenir du Festival d’Avignon” ont souligné Olivier Py, directeur du festival, et Paul Rondin directeur délégué, en charge du “in”».

festival Beauregard
Le Festival Beauregard (c) MaxPPP

Le festival pop-rock Beauregard près de Caen, a également indiqué qu’il annulait son édition, qui devait se dérouler du 2 au 5 juillet prochain : “Tout comme vous, nous venons d’apprendre par le Président de la République la décision de prolonger l’interdiction des grands rassemblements jusqu’à la mi-juillet pour lutter contre la propagation du Covid-19. Nous comprenons cette décision qui semblait inévitable, compte tenu des circonstances actuelles (…) Si les mines sont tristes et la peine immense, si une telle situation ne peut que fragiliser Beauregard mais également tous les acteurs des Musiques Actuelles, nous allons tout mettre en œuvre pour surmonter les difficultés et regarder vers l’avenir afin de préparer nos retrouvailles qui n’en seront que plus chaleureuses.”

Même sentiment de déception pour le festival Art Rock de Saint-Brieuc, contraint d’annuler sa 37ème édition qui devait avoir lieu du 29 au 31 mai : Cette décision est un véritable crève-cœur, car elle aura des conséquences financières importantes, pour l’association Wild Rose, organisatrice du festival, mais aussi pour ses équipes, ses prestataires, ses fournisseurs ainsi que l’ensemble des commerçants du centre-ville de Saint-Brieuc, dont l’activité́ économique sera fortement impactée (…) Nous avons également une pensée pour tous les acteurs du spectacle vivant et de événementiel, eux aussi touchés de plein fouet par cette crise sanitaire, et partageons leurs inquiétudes quant aux conséquences pour l’avenir de notre secteur.”

Le festival Jazz à Vienne a fait part du report à l’été 2021 de sa 40ème édition prévue du 25 juin au 11 juillet prochain : “Notre priorité reste la santé et la sécurité de nos festivaliers, artistes et équipes (…) Le report de cette 40è édition met en grande difficulté tous les acteurs liés à cette formidable aventure humaine qu’est le festival Jazz à Vienne : plus de 1 000 artistes et des centaines de prestataires, fournisseurs, intermittents, saisonniers… Au total, ce sont plus de 400 personnes qui travaillent chaque jour pendant la quinzaine du festival pour son bon déroulement. Tout cet écosystème œuvrant autour du festival et plus largement autour du secteur culturel et événementiel va être profondément bouleversé.”

Qu’en sera-t-il pour les autres grands festivals de l’été? Le Main Square, qui devait se tenir à Arras du 3 au 5 juillet, a annoncé le report à 2021 de sa prochaine édition : La 16e édition du festival est reportée aux 2, 3 et 4 Juillet 2021, suite aux décisions du gouvernement français “, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

francofolies
Les Francofolies de La Rochelle. Photo francofolies

Les Francofolies de La Rochelle viennent également d’annoncer qu’elles n’auront pas lieu: “C’est le coeur lourd que nous vous écrivons aujourd’hui. A la suite des déclarations du président de La République, ce lundi 13 avril, n’autorisant pas la tenue des festivals jusqu’à la mi-juillet, la 36e édition des Francofolies de La Rochelle, qui devait se tenir du 10 au 14 juillet 2020, est donc reportée du 10 au 14 juillet 2021″, indiquent les organisateurs.  Et quid des Nuits de Fourvière à Lyon? Directement impacté, le festival pluridisciplinaire d’une durée de deux mois, a décidé aujourd’hui d’annuler sa prochaine édition qui devait avoir lieu du 2 juin au 31 juillet ?

Quant aux organisateurs des Vieilles Charrues (Carhaix), ils ne voient pas comment ils peuvent envisager la tenue du festival dont l’ouverture est prévue le 16 juillet, comme l’a indiqué Jérôme Tréhorel, directeur du festival, au Parisien : “16 juillet ! Ça veut dire que 24 heures après [la fin de l’interdiction, ndlr], on estime que l’on peut accueillir 70.000 personnes par jour ? Et en plus, avant cela, il y a toute la préparation, le montage du site. Deux mille personnes vont travailler sur place les derniers jours avant l’ouverture… alors que les rassemblements seront encore interdits. C’est absurde. On me demande ce que je vais faire. Je n’en sais rien. Une chose est sûre. Si je suis obligé d’annuler au dernier moment, c’est la mort des Vieilles Charrues”.

Texte Victor Hache

WECULTE vous conseille : Coronavirus : année noire pour les festivals de musiques actuelles

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.