patrick dewaere un mauvais fils
Patrick Dewaere dans "Un mauvais fils" de Claude Sautet (1980)

Télé. Avec « Un Mauvais fils » sorti en 1980, le réalisateur Claude Sautet réussi à filmer de manière réaliste et sensible, l’amour enfoui au plus profond d’un père et son fils, joués par l’inoubliable Patrick Dewaere et le bouleversant Yves Robert, signant au passage ce qui sera le plus beau film de sa carrière. Un drame drame social sur fond de confrontation familiale, à voir dimanche 14 mars sur C8 – 21:05

Avec « Un mauvais fils », Claude Sautet traite du thème des rapports père-fils, un sujet rarement abordé au cinéma. Sa réalisation rayonne grâce au talent qu’a le réalisateur de mettre en lumière des acteurs prodigieux, sensibles et profonds, évidents dans leurs rôles respectifs, qu’on ne peut plus oublier…

patrick dewaere un mauvais fils
Patrick Dewaere dans « Un mauvais fils » de Claude Sautet (1980)

Un jeune Français, Bruno (Patrick Dewaere) revient en France, après avoir purgé une peine de cinq ans dans un pénitencier américain pour trafic de stupéfiants (héroïne). Il voudrait sincèrement se réinsérer mais ne sachant où aller, ni vers qui, il décide de revoir son père (Yves Robert), ancien ouvrier du bâtiment. Hélas, ce dernier le rend responsable de la mort de son épouse, tuée par trop de chagrin, de douleur, après l’arrestation de son fils.

Leurs retrouvailles ne seront pas aisées : beaucoup de rancœur, d’incompréhension de leur part à tous deux. Bruno aime son père d’une manière enfantine, impulsive et démunie, et il va substituer à son véritable géniteur un vieux libraire, homosexuel (Jacques Dufilho) qui remet les âmes égarées dans un chemin qu’elles ne sont pas toujours prêts à prendre, en particulier une jeune femme toxicomane (Brigitte Fossey) qui souhaite guérir…

yves robert et patrick dewaere dans un mauvais fils
Yves Robert et Patrick Dewaere dans « Un mauvais fils »

A travers « Un mauvais fils », Claude Sautet évoque toutes les contradictions qui traversent Bruno : se racheter d’une faute, mais laquelle exactement ? Aimer véritablement son père mais comment ? Pour cette réalisation, il s’éloigne de la génération des cadres de quarante ans et leur réussite sociale traitée dans ses films, ainsi que les acteurs qui l’ont souvent interprétée, pour une confrontation familiale entre un fils « dénaturé » selon l’expression de l’époque, et son père exigeant qui ne pardonne pas. Un sujet rarement abordé au cinéma. Seul « A l’Est d’Eden », film magnifique d’Elia Kazan avec James Dean, avait porté aux sommets les mêmes rapports pères-fils, difficiles et douloureux, thème universel. Quant à la mise en scène, elle rayonne grâce au talent qu’a Claude Sautet de mettre en lumière des acteurs prodigieux, sensibles et profonds, évidents dans leurs rôles respectifs, qu’on ne peut oublier.

Jane Hoffmann

  • A voir: « Un Mauvais fils » de Claude Sautet (1980) avec Patrick Dewaere, Yves Robert, Jacques Dufilho (*), Brigitte Fossey, musique de Philippe Sarde, casting de Dominique Besnehard (« Dix pour cent »), sur C8 le 14 mars à 21 :05.
  • (*) Jacques Dufilho a obtenu le César du Meilleur second rôle. Patrick Dewaere, lui, est décédé en juillet 1982, moins de deux ans après ce film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.