jeu video katana zero

Jeu Vidéo. “Katana ZERO” est l’une des dernières publications de l’éditeur Devolver. Le jeu suit les péripéties d’un samouraï engagé pour commettre des meurtres au nom d’une mystérieuse entreprise, et se présente sous la forme d’un mélange de plateforme et d’action rapide et ardu.

jeu video katana zeroDans “Katana ZERO” le joueur contrôle un samouraï engagé pour tuer des personnes influentes en échange d’une drogue appelée Chronos, à laquelle il est dépendant, le tout dans un univers futuriste et profondément sombre

Sous-catégorie de la dystopie, le cyberpunk désigne un monde futuriste (situé dans une époque relativement proche de la notre) violent et corrompu, dominé par la technologie et les machines en tout genre. Dans les œuvres appartenant au genre, on suit un anti-héros, généralement aussi brutal que l’univers qui l’entoure. Si on peut parler des livres de Philip K. Dick en tant que précurseurs thématiques, le fondateur de l’univers cyberpunk est le film “Blade Runner, de Ridley Scott, sorti en 1982. Depuis celui-ci, d’autres classiques ont vu le jour, que ce soit “Ghost in the Shell”, “Akira ou bien “Matrix (pour ce qui est des films), ainsi que “Neuromancer de William Gibson, roman appliquant et démocratisant les codes du genre.

Dans le domaine du jeu vidéo, il y a eu des jeux cultes comme la saga des “Deus Ex”, ou bien des projets ambitieux comme le futur “Cyberpunk 2077, développé par CD Projekt. À plus petite échelle, certains studios se sont affirmés, comme Blobber Team avec “Observer, 10tons avec “Neon Chrome ou bien très récemment Askiisoft avec notre sujet d’aujourd’hui, “Katana ZERO.

Katana ZERO” est donc un jeu d’action et de plateforme sorti le 18 avril 2019, développé par Askiisoft et édité par Devolver Digital. Dans celui-ci, le joueur contrôle un samouraï engagé pour tuer des personnes influentes en échange d’une drogue appelée Chronos, à laquelle il est dépendant, le tout dans un univers futuriste et profondément sombre. Le jeu est sorti sur Nintendo Switch et sur PC.

Un gameplay nerveux possédant une multitude de mécaniques

Le gameplay de “Katana ZERO” possède plusieurs composantes. Tout d’abord, le protagoniste est équipé d’une arme, un katana, afin de trancher ses ennemis d’un seul coup. Ensuite, il a la capacité, grâce à la drogue qu’il prend régulièrement, de ralentir le temps, permettant ainsi au joueur de mieux planifier ses actions en fonction des adversaires qui l’entourent. À côté, il y a aussi la possibilité de lancer des objets que l’on trouve par terre afin d’éliminer les ennemis à distance, chose qu’il est aussi possible de faire en renvoyant les balles que tirent la plupart d’entre eux. Enfin, le samouraï peut effectuer des roulades pour passer derrière ses ennemis, ou pour esquiver les projectiles et autres menaces. Mais la mécanique principale du jeu est la suivante : le personnage principal n’a qu’un seul point de vie pour traverser le passage, à la manière de jeux tels que “Hotline Miami” ou bien “Celeste”.

jeu video katana zero
“la ville dans laquelle les personnages évoluent.”

Cela apporte donc une difficulté assez conséquente au titre, difficulté généralement assez équilibrée, bien que certains moments soient particulièrement ardus (et pas toujours très justes). Le gameplay se permet aussi quelques variations par rapport à la proposition de base, comme des phases d’infiltration, dans lesquelles il faudra donc être plus discret, ou bien une phase à moto, particulièrement intéressante et plutôt originale. Les combats de boss sont eux aussi bien construits, bien qu’ils soient assez peu nombreux au fil de l’aventure. Les sensations, quant à elles, sont toujours bien retranscrites, grâce à un sound design percutant et à quelques effets visuels. Nous mentionnerons enfin le dernier niveau, notre préféré, parfaitement représentatif du jeu, puisqu’il en utilise toutes les mécaniques, en y ajoutant des passages différents mais tout aussi bien construits.

Une ambiance sombre et un scénario agréable à suivre

L’ambiance de “Katana ZERO est totalement en accord avec celles dépeintes dans les œuvres classiques du cyberpunk et, plus généralement, de la dystopie. En effet, la ville montrée est corrompue et comprend énormément de criminels, d’assassins et autres dealers. Pour exploiter cet univers, Askiisoft use d’une direction artistique pixelisée, qui permet tout de même de donner un côté spectaculaire à certaines scènes, malgré les limitations techniques. Nous pensons notamment à un boss secret, qui fait (probablement) référence au manga (et film) “Akira, immense classique de la dystopie. L’ambiance cyberpunk passe aussi par la bande-son, majoritairement composée par Bill Kiley et ludoWic, qui, à la manière de certaines de ses inspirations comme (de nouveau) “Hotline Miami“, propose des pistes synthwave qui s’accordent totalement avec le reste du jeu. L’album est globalement très bon, et peut se révéler plus marquant qu’un simple support au jeu.

jeu video katana zeroLe scénario, quant à lui, justifie par exemple le fait que le protagoniste puisse mourir de (très) nombreuses fois, en impliquant l’utilisation d’une drogue : la Cronos, à laquelle le protagoniste est accro. L’écriture du jeu est bonne, avec quelques traits d’humour au milieu de la noirceur globale, et le fait de dynamiser les dialogues, au moyen d’effets divers sur les mots, permet de pallier le manque de doublage, qui semble au final anecdotique. De plus, le jeu possède un système de dialogues permettant au protagoniste d’être agressif ou plus calme, changeant certains événements et certaines relations à court (voire à long) terme.

Pour ce qui est des personnages, ils peuvent sembler peu profonds au premier abord, mais gagnent en crédibilité au fur et à mesure que la trame se développe (certains restent simplistes, mais cela ne nuit pas à l’histoire). Cette trame scénaristique nous a fait beaucoup penser au roman “Le Meilleur des Mondes, d’Aldous Huxley, bien que rentrer dans les détails serait du spoil. Cependant, on peut reprocher au scénario d’être un peu nébuleux et de ne pas répondre à toutes les questions, notamment à cause d’une fin un peu trop ambiguë en espérant que le contenu additionnel prévu aidera à y voir plus clair.

jeu video katana zero
“la salle où le protagoniste obtient ses missions”

Pour conclure, malgré une inspiration extrêmement forte de son modèle “Holtine Miami (que ce soit au niveau du concept, du scénario et même de la bande-son), “Katana ZERO arrive à s’en affranchir et à offrir une expérience assez unique, bien que légèrement courte. Nous recommandons donc le jeu, la saga “Hotline Miami, et, pour rester dans la même ambiance, le jeu “The Red Strings Club ainsi que le futur “The Last Night, prévu pour les années à venir.

Qualités :

– Un gameplay exigeant et une difficulté généralement juste
– Une direction artistique pixelisée de bonne qualité
– Un univers dystopique bien exploité
– Un chapitre final riche en intensité
– De bonnes mécaniques (système de dialogues, ralentissement du temps)
– Une bande-son synthwave appropriée et marquante
– Une ambiance noire qui donne envie de s’impliquer
– Une écriture et des dialogues globalement assez bons

Défauts :

– Une narration assez chaotique
– Une fin trop ambiguë
– Certains passages un peu trop corsés
– Une durée de vie plutôt courte (4-5h)

Lire également: Jeu Vidéo. “Days Gone”, bienvenue à Zombieland : https://www.weculte.com/jeux-video/jeu-video-days-gone/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.