coeur de pirate aux francofolies de la rochelle

La chanteuse québécoise Cœur de Pirate va se produire vendredi 12 juillet au Grand Théâtre de la Coursive, à La Rochelle, où elle sera accompagnée d’un ensemble à cordes. L’occasion de découvrir en live les chansons de son dernier album introspectif “En cas de tempête, ce jardin sera fermé“. Un concert émotion où elle revisitera ses chansons qui jalonnent nos vies depuis plus de dix ans.

Cœur de Pirate: “Mon album En cas de tempête, ce jardin sera fermé, est ancré dans le féminisme. Je parle de dépendance, de la manière qu’on a de répéter les mêmes schémas constamment, dus aux traumatismes de notre passé et pourquoi on se complaît dans des relations qui ne nous correspondent pas”

Quel sens donnez-vous au titre de votre album “En cas de tempête, ce jardin sera fermé” ?

Cœur de Pirate : C’est pour moi, une forme d’avertissement. Le jardin étant la personne que je suis, si la tempête a lieu, il ne faut justement pas se refermer. C’est une phrase que j’ai vue dans un parc paysager. Il y a dans ces mots une poésie qui m’a sortie de ma crise d’angoisse, que je faisais à ce moment-là. C’est une phrase qui m’aide énormément.

Vos chansons parlent souvent d’amour, avec ses hauts et ses bas. Ce ne doit pas être évident de mettre à nu ses sentiments comme vous le faites…

Cœur de Pirate : C’est sûr que cela demande une certaine volonté. Il y a beaucoup de gens qui cherchent des façons de s’exprimer. Je suis chanceuse d’avoir cette forme de thérapie pour parler de mes problèmes. Je trouve ça très puissant parce que non seulement cela m’aide, mais peut-être que ça peut aider d’autres  personnes. Pour cet album, il y a vraiment eu un avant et un après. Cela été un vrai travail psychologique sur moi-même au travers des sujets que j’évoque dans le disque. C’est sûr que c’était très “confrontant”, mais cela m’a libéré. Aujourd’hui, je me suis plus légère.

Quels thèmes abordez-vous ?

Cœur de Pirate : L’album est ancré dans le féminisme. Il évoque le thème des femmes et des hommes qui intègrent les sexismes qui nous ont été imposés depuis des millénaires, qui sont très profonds en nous et comment on peut se défaire de cela. A la première écoute, on pense que ce sont des chansons d’amour ou de vengeance. En fait elles expliquent nos problèmes de comportement. J’évoque la zone grise qu’est le consentement dans un couple. Je parle de dépendance, de la manière qu’on a de répéter les mêmes schémas constamment, dus aux traumatismes de notre passé et pourquoi on se complaît dans des relations qui ne nous correspondent pas. C’est fou et je ne pense pas être la seule à vivre ça.

Ce ne sont pas des sujets faciles…

Cœur de Pirate: Non. Surtout que dans mon cas, je vais au bout du consentement au niveau du couple. C’est assez compliqué. En fait, on ressent la transgression sans la comprendre. Il y a toute une dichotomie qui se déroule au fond de soi, une opposition énorme et une question qui revient : “pourquoi je ressens cela alors que je suis sensée aimer ?“. C’est violent, mais c’est important d’en parler.

Plus de dix ans après vos débuts, quel regard portez-vous sur votre parcours et auriez-vous pu imaginer un tel destin ?

Cœur de Pirate : C’est assez fou ! Je suis très contente. Jamais je n’aurais pensé être là où j’en suis aujourd’hui. Sentir qu’on est dans le cœur des gens, c’est quelque chose d’incroyable. Je suis très reconnaissante envers mon public, qui est formidable. La plupart des gens ont grandi avec ma musique. Ils sont merveilleux, ouverts d’esprit et sont très cools. Je trouve ça génial et suis très fière d’eux. Je me sens juste chanceuse !

Concert Cœur de Pirate, Grand Théâtre de la Coursive – La Rochelle, 12 juillet, 21h30

Lire également: André Manoukian: “En juillet 85, j’écoutais Prince, Police et Rita Mitsousko” : https://www.weculte.com/portraitdujour/andre-manoukian-en-juillet-85-jecoutais-prince-police-et-rita-mitsousko/ 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.