sejour a prague

Les beaux jours sont de retour. L’occasion d’une escapade romantique dans Prague, “La ville aux cents clochers” qui en 2018 fête les vingt cinq ans de l’indépendance de la République tchèque et le centenaire de la création de la Tchécoslovaquie.

Existe-t-il ville plus magique que Prague ? Dotée d’un extraordinaire patrimoine architectural, la “la ville aux cents clochers” est la destination rêvée pour un séjour romantique et culturel. 2018 marque les vingt cinq ans de l’indépendance de la République tchèque et le centenaire de la création de la Tchécoslovaquie. Raison de plus pour visiter Prague, la capitale, lors d’un séjour d’au moins sept jours pour découvrir toutes ses richesses.

prague coeur de vileLe cœur de la ville

La ville qui date du 9ème siècle, regorge de sites historiques. A l’image de la place de la Vieille ville où se dresse l’hôtel de vile, un bâtiment Renaissance baroque, flanqué de trois maisons à deux étages avec une tour-beffroi haute de 70 m, sur la façade de laquelle une horloge astronomique fait défiler toutes les heures les 12 apôtres que l’on aperçoit par des fenêtres. Face à ce beau monument, l’église N-D du Tyn et ses deux tours de 80 m. C’est dans le jardin devant l’église qu’est enterré l’astronome danois Tycho Brahe.

La ville juive Josefov prague quartier juif

L’implantation des juifs à Prague date du XIème siècle. Ce quartier est le patrimoine juif le plus précieux. Promenez-vous dans l’ancien ghetto, visitez les synagogues Klaus, Maisel, Pinkas et la synagogue espagnole bâtie par les juifs chassés d’Espagne au XVème siècle. Elles ont toutes plus de 500 ans ! La synagogue Vieille-Nouvelle est la plus belle et la plus ancienne de Prague. Selon la légende, c’est là qu’ était cachée la créature nommée le Golem… En flânant dans le triste et romantique cimetière juif, cherchez la tombe du rabbin Loew, créateur du Golem. Certains visiteurs y déposent de petits papiers où ils ont écrit leurs vœux. Pourquoi pas vous ?

Le pont Charlesprague pont charles

Un autre site historique de Prague. Second plus ancien pont de la République tchèque, il est remarquable par ses 31 statues de pierre, ses tours à chacune des extrémités. Il mesure plus de 500 mètres de long et enjambe la rivière Vltava (Moldau). Les photos prises de ce monument seront inoubliables.

 

Le château de Praguechateau de prague

Passez le pont Charles. Entrez dans le quartier des châteaux où se situe Le palais royal. Ancienne résidence des rois de Bohème jusqu’au XVIème siècle, les bâtiments possèdent des styles variés. Certains datent du Moyen Age, d’autres vont jusqu’au XXème siècle. C’est ici que réside le Président de la République mais la plus importante partie est accessible au public. La chapelle Saint-Venceslaw, patron de la Bohème, est remarquable par ses ors, ses tableaux, son sol pavé de carreaux de marbre noir et beige. Devant le palais se trouve la cathédrale Saint-Guy, la plus grande église de Prague. Un des vitraux de style Art nouveau a été conçu par Mucha. A l’intérieur  vous y verrez les tombeaux gothiques des rois de Bohème. Le trésor est composé des joyaux de la Couronne royale, du sceptre et du globe impérial, visibles seulement avec certaines expositions temporaires.

prague basilique saint georgesDe l’autre côté de la cour, la basilique Saint-Georges est un des plus anciens monuments religieux d’Europe centrale de style roman, hormis sa façade baroque qui date du XVIIème siècle. Toujours à pied, passez  par la «Ruelle d’Or», aux habitations colorées, autrefois maisons des alchimistes, aujourd’hui, des artistes, le numéro 22 ayant été habité par Franz Kafka.

Vysehradprague eglise vysehrad

Nous avons réservé ce site admirable pour la fin de votre séjour. Vysehard est une magnifique église, enclose de fortifications, bâtie au sommet d’une falaise. L’endroit condense plus de légendes que n’importe quel bâtiment religieux. Bien avant la Chrétienté, les chefs païens y priaient leurs dieux. A ce jour, les deux tours Saint-Pierre et Saint-Paul de l’église dominent Prague et vous offrent la plus magnifique vue qui soit. Calme, repos et romantisme garantis.

Prague est une ville pour les amoureux et les photographes. Mais c’est également une ville où l’on mange bien (et où l’on boit).

Gastronomieprague brasserie

Prague est une cité cosmopolite, une Babylone de l’arôme et des goûts. On peut s’y restaurer partout et apprécier une belle diversité de viandes en sauce, toutes sortes de quenelles, de poissons de rivière, des pâtisseries, des petits plats froids pour accompagner les bières. La République tchèque est l’un des plus grands pays au monde de la bière, à déguster dans les brasseries où elle est souvent brassée sur place dans d’immenses cuves en cuivre. On accompagnera sa boisson de saucisses macérées dans du vinaigre (pour une petite faim), ou d’un jarret de porc rôti, d’un goulache épicé ou de volaille rôtie. Au restaurant, commandez un filet de bœuf en sauce (avec quenelles à la crème et légumes divers). Prague possède également plusieurs marchés fermiers proposant des jambons, des poissons d’eau douce : carpes, brochets, anguilles, des fromages de campagne, des gâteaux et des vins. Et quels vins ! La Moravie du Sud est le paradis viticole de la République tchèque.

Un peu d’histoire

2018 est l’année du centenaire de la fondation de la Tchécoslovaquie, la période des vingt  années entre les deux guerres mondiales (1918-1938) étant appelée Première République. Bouleversements sociaux liés à l’indépendance, prospérité industrielle, économique et l’immense essor artistique et créatif font qu’on nomme cette période «la Belle époque». En 1918 les Slaves de l’Ouest se libèrent de la tutelle austro-hongroise. En 1938, l’Allemagne nazie annexe les Sudètes, un an plus tard, la Bohême et la Moravie. Puis vient la guerre…En 1993, se créent deux états distincts : la Tchéquie et la Slovaquie. La Tchéquie a rejoint l’Union européenne en 2004, mais est restée en dehors de la zone Euro.

Portail touristique officiel de la ville de Prague : –https://www.prague.eu/fr 

Evénements phare et festivités liés aux centenaire de la Tchécoslovaquie et à la création de l’Etat: site https://czechandslovakcentury.com 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici