the liminanas rock garage
The Liminanas qui part en tournée le 10 février se produira au Trianon à Paris le 29 mars.

Le groupe de Perpignan revient avec Shadow People. Un excellent album de rock garage qu’il dévoilera au Trianon à Paris le 29 mars.

Dans les encyclopédies du paranormal les shadow people sont décrits comme des phénomènes inexpliqués. Des ombres aux silhouettes humanoïdes, personnages étranges popularisés par la littérature américaine et le cinéma fantastique.

Dans Shadow People, le nouvel album de The Liminanas –  https://www.facebook.com/theliminanas/ –  on ne trouve nulle trace de fantômes, ni de superstition mais un efficace rock garage dû à deux passionnés des sixties depuis leur adolescence, Lionel, chanteur-guitariste à la barbe noire fournie et Marie, batteuse à la chevelure rousse, couple fondateur du groupe originaire de Perpignan. L’idée ici n’était pas de faire un disque autobiographique, mais de puiser dans des choses vécues qui composent la trame de l’album. Imaginé comme un synopsis de film, Shadow People raconte le parcours d’un gamin arrivé dans un lycée de Perpignan dans les années 1980-1990,  dont la vie pourrait bien ressembler à celle de Lionel, qui trouve sa place dans  les bandes de l’époque inspirées des mods, skins et autres scooters boys : «On vient du do it yourself, de la scène garage punk pure et dure » confie Lionel qui après avoir monté plusieurs groupes de lycée, a crée avec Marie un magasin de disques  Vinyl Maniaque qui «importait ces disques-là».

Urock garage de The Liminanasn jour, ils ont commencé à  bricoler  à la maison des titres «I’m dead» et «Migas 2000» aussitôt postés sur Myspace. La suite n’a été qu’une affaire de hasard. Les labels indépendants de Chicago Hozac Records et Trouble in Mind, leur ont envoyés un mail leur proposant d’enregistrer un single.  Puis, ils ont été repérés par Mojo Magazine en Angleterre, ce qui leur a permis d’obtenir des chroniques en Grande-Bretagne et plus tard aux Etats-Unis. En France, le succès est venu en 2015 au moment où le groupe a commencé à travailler avec le label indépendant  Because music – http://www.because.tv/label – pour l’album de Pascal Comelade «Traité de guitares triolétiques (à l’usage des portugaises ensablées) ».

Réalisé à Berlin avec la complicité d’Anton newcombe, leader de Brian Jonestown Massacre, Shadow People est teinté d’ambiances psychédéliques, de narrations en français, de chansons  en anglais ou de cithares indiennes. Un mix très réussi où l’on remarque les voix de l’actrice et chanteuse Emmanuelle Seigner, de Bertrand Belin qui a un «côté Nick Cave» dixit Lionel et la présence du bassiste de Joy Division  Peter Hook. Un album qui se clôt par De la part des copains aux arrangements à la Ennio Morricone, morceau aux antipodes du rock garage qui témoigne de l’amour du groupe pour le cinéma italien.

Album Shadow People chez Because music. Tournée à partir du  10 février. Concert le 29 mars au Trianon – https://www.letrianon.fr/fr – Paris 18ème. Tel : 01 44 92 787 00

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Laissez un commentaires
Merci d'entrer votre nom ici